Pourquoi est-ce aux Archives de Strasbourg ?

La répartition des fonds d’archives relève d’une logique administrative et géographique.

Les Archives de Strasbourg reçoivent :

  • les documents produits ou reçus par l’administration municipale depuis le XIIe siècle

  • les documents produits ou reçus par la Communauté urbaine de Strasbourg depuis 1968

  • les documents produits ou reçus par les établissements publics, sociétés d’économie mixtes en lien avec la Ville et la Communauté urbaine (Compagnie des Transports strasbourgeois, Hospices civils…).

En 1972, la ville a confié la gestion de ses services à la Communauté urbaine : il n’y a qu’une seule administration, à double compétence. Pour plus d’informations, consultez le site de la Communauté urbaine de Strasbourg.

Les Archives de Strasbourg conservent également :

  • des archives privées (familles, artistes, écrivains, associations, entreprises..) ayant un lien avec Strasbourg ou les communes de la Communauté urbaine

  • les archives de l’Opéra du Rhin, syndicat intercommunal (http://www.operanationaldurhin.eu/)

  • les archives de la fondation de l’Oeuvre Notre-Dame, organisme de droit privé qui fait partie de l’organigramme de la Ville depuis le Moyen-âge ( http://www.oeuvre-notre-dame.org/index2.htm)

  • les archives du 5e corps d’armée que l’armée avait remis à la Ville de Strasbourg en 1918

  • une bibliothèque historique et administrative qui s’enrichit essentiellement par dons des auteurs ou versements des services.

Les Archives de Strasbourg ne détiennent pas :

  • les archives des communes de la Communauté urbaine : il faut s’adresser soit aux communes concernées soit aux Archives départementales du Bas-Rhin ( http://archives.bas-rhin.fr/)

  • les archives relevant des compétences de l’Etat et du Conseil Général, confiées aux Archives départementales du Bas-Rhin

  • les archives de la Région Alsace conservées à l’hôtel de Région